Le Canal du Midi

Si l’ambition de construire un canal dans le midi de la France existe depuis l’Antiquité, les nombreuses études et les nombreux projets ne parvenaient pas à résoudre l’immense difficulté qui réside dans l’alimentation en eau du canal du Midi pour assurer une navigation constante.

Pierre Paul Riquet - © VNF Sud-Ouest

En 1662, Pierre-Paul Riquet trouve la solution en imaginant un système d’alimentation du canal, basé sur le détournement de l’eau de plusieurs ruisseaux et rivières de la Montagne noire et en l’acheminant en un point de partage, au seuil de Naurouze, afin que l’eau s’écoule de part et d’autre, vers la mer Méditerranée et vers Toulouse puis l’océan l’Atlantique.

Pour alimenter en eau le canal du Midi durant une année, il faut environ 90 millions de m3.

Le lac de Saint-Ferréol qui reçoit les eaux de la Montagne noire fut et reste la réserve majeure du canal avec une surface de 67 ha. Un barrage de 786 m de long et 149 m de large retient les eaux du lac. Un musée consacré au canal du Midi est situé près des chutes et permet de découvrir également l’histoire de la construction du lac.

La construction du canal du Midi dura quinze ans, de 1666 à 1681, sous la responsabilité de Pierre-Paul Riquet et sous le règne de Louis XIV.

Il est le plus ancien canal d’Europe encore en fonctionnement. D’une longueur de 240 km entre Toulouse et la mer Méditerranée, le canal du Midi constitua le plus vaste chantier de son époque et reste une des plus grandes réalisations du génie civil.

Le canal du Midi a nécessité la mobilisation de 12 000 ouvriers armés de pelles et de pioches.

À l’époque, les conditions financières et sociales d’emploi de ces ouvriers sont très favorables et inhabituelles. Pour garder sa main-d’œuvre, Riquet paye correctement ses ouvriers. Mais surtout, il donne des avantages sociaux jamais autorisés auparavant comme les jours de pluie chômés, les dimanches et les jours de fête rémunérés et enfin les congés maladie. Le contrat de travail sur le Canal du Midi est individuel et se fait par recrutement libre. La paye est le double d’un salaire agricole de l’époque.

Porte d'écluse - © VNF Sud-Ouest

Plusieurs métiers se rencontrent sur les chantiers du canal du Midi. Les maçons et les tailleurs de pierre sont chargés de la construction des ouvrages d’art comme les ponts, les écluses… Les forgerons sont chargés de l’entretien de l’outillage…

Le canal de Midi comporte 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux, 6 barrages et 1 tunnel.

Les écluses sont construites en pierres de taille scellées à la chaux, dont certaines sont des bijoux d’architecture.

Dès sa mise en service, le canal du Midi est utilisé pour le transport de marchandises (blé, vin…) mais aussi des voyageurs (cent mille passagers durant l’année 1856) et du courrier postal. Un service de « malle-poste » est mis en place sur des bateaux empruntant le canal. Comme pour les diligences, les bateaux sont tirés par des chevaux sur les chemins de halage. La durée du voyage est de quatre jours de Toulouse à Sète.

Canal du Midi- © VNF Sud-Ouest

Le canal du Midi est depuis 1996 classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • Grand Angle

    Trek, Nature & Culture en Europe
    Tél. 04 76 95 23 00

    Grand Angle, le vélo en liberté
  • Prenez l’air en Tarn-et-Garonne !

    Nouveau ! La vélo route de Grisolles à Valence d’Agen...

    Prenez l'air en Tarn-et-Garonne !
  • Tout savoir sur le Canal du Midi

    Textes Charles Daney - Photographies Régine Rosenthal

    Tout savoir sur le Canal du Midi
  • Le parc de loisirs à Saint-Sardos

    Venez goûter aux joies des parcours acrobatiques...

    Le parc de loisirs à Saint-Sardos
  • Vias

    Vous êtes de plain pied dans le monde méditerranéen.

    Vias
  • Le Cap d’Agde, le Grau d’Agde, la Tamarissière

    A découvrir à pied, à vélo, en bateau…

    Le Cap d'Agde à pied, à vélo, en bateau…

Commander la carte

Cartes de la Voie Verte, du Canal du Midi et de la Garonne

Recevez chez vous les cartes du Canal et de la Voie Verte.